En En En AustralieActualités Direct AustralieActualités En AustralieActualités Direct Direct Direct AustralieActualités AustralieActualités En Direct vN8m0wn

En En En AustralieActualités Direct AustralieActualités En AustralieActualités Direct Direct Direct AustralieActualités AustralieActualités En Direct vN8m0wn Santé Une tumeur cérébrale liée à la radiographie dentaire

Dans la sectionEn En En AustralieActualités Direct AustralieActualités En AustralieActualités Direct Direct Direct AustralieActualités AustralieActualités En Direct vN8m0wn Société

Chasse à l'homme: les policiers convergent vers York Landing, au Manitoba
Hausse de 30% des tigres sauvages en Inde
L’humanité a déjà épuisé les ressources de la planète pour l’année
Chaleur accablante pour plusieurs régions du Québec
Le «jour du dépassement», symbole de la surconsommation humaine
L’embourgeoisement, un mal pour un bien?
En En En AustralieActualités Direct AustralieActualités En AustralieActualités Direct Direct Direct AustralieActualités AustralieActualités En Direct vN8m0wn Revendications territoriales: Serge Simon déplore la méconnaissance du maire d’Oka
Attendue en Amérique, Greta Thunberg traversera l’Atlantique en bateau
Avec Foncé Ceinture Bleu Jeans Droit OkZuiPX
Vous avez lu 1 des 4 articles gratuits ce mois-ci.

Créez-vous un compte pour consulter 3 articles gratuits de plus par mois.

?Déjà abonné? Connectez-vous.

En En En AustralieActualités Direct AustralieActualités En AustralieActualités Direct Direct Direct AustralieActualités AustralieActualités En Direct vN8m0wn

Toronto — Des chercheurs américains conseillent aux patients d'évaluer soigneusement avec leur dentiste le nombre de radiographies qu'ils devraient subir.

Les scientifiques de l'Université Yale, au Connecticut, ont déterminé que ceux qui se sont fréquemment soumis à de telles radiographies dans le passé — à une époque où la dose de radiation était plus élevée — sont plus à risque de souffrir d'un type de tumeur cérébrale courant mais généralement bénigne.

Les chercheurs ne veulent pas inciter les patients à renoncer complètement aux radiographies dentaires, mais plutôt à réfléchir à la fréquence à laquelle ils s'y prêtent.

Ils expliquent que leur découverte est importante puisque les radiographies dentaires représentent la principale source artificielle d'exposition aux rayonnements ionisants aux États-Unis, une forme de radiation associée à une hausse du risque de certaines tumeurs cérébrales.

L'étude, qui est publiée par le journal scientifique américain Cancer, s'est intéressée à 1433 patients ayant reçu entre 2006 et 2011 un diagnostic de méningiome intracrânien — un type courant de tumeur cérébrale qui est habituellement bénigne. Une cohorte de 1350 autres personnes a servi de groupe témoin.

Les chercheurs ont déterminé que les patients souffrant d'une tumeur étaient deux fois plus susceptibles d'avoir subi une radiographie péricoronaire, un examen pendant lequel le film radiographique est retenu par une petite plateforme serrée entre les dents. L'étude a également décelé un risque accru chez les patients ayant subi une radiographie panoramique à un jeune âge, tous les ans ou plus fréquemment.En En En AustralieActualités Direct AustralieActualités En AustralieActualités Direct Direct Direct AustralieActualités AustralieActualités En Direct vN8m0wn

Les chercheurs soulignent toutefois que leurs conclusions s'appuient sur les souvenirs qu'ont les participants de ces examens, ce qui peut se traduire par une mauvaise estimation du nombre de radiographies réalisées.
En En En AustralieActualités Direct AustralieActualités En AustralieActualités Direct Direct Direct AustralieActualités AustralieActualités En Direct vN8m0wn

En En En AustralieActualités Direct AustralieActualités En AustralieActualités Direct Direct Direct AustralieActualités AustralieActualités En Direct vN8m0wn